Louise Larose expose en solo au Monument National jusqu’au 25 mars

Yves Rivard

L’artiste peintre Louise Larose, qui réside à Verdun, invite tout un chacun à son exposition Liberté, qui se tiendra dans les aires du Monument National jusqu’au 25 mars. Rejointe par téléphone à quelques heures de son vernissage, l’artiste débordante d’énergie a accepté de parler de cet événement et de sa démarche créatrice.
» L’art me suit depuis ma plus tendre enfance, c’était dans la famille, explique-t-elle. Plus tard, lorsque j’ai décidé de travailler avec les jeunes en psycho-éducation au niveau secondaire, cela m’a amené à pratiquer les arts avec eux, dont beaucoup de peinture. »
Celle qui a exposé au fil des ans ses œuvres à travers le Québec et même à l’international ne cache pas sa fébrilité à l’idée d’inaugurer sa troisième exposition en solo. » On y retrouve une vingtaine d’œuvres, dont plusieurs diptyques et triptyques, de même qu’une œuvre monumentale d’une largeur de 8,5 pieds créée spécialement pour cet espace offert par le Monument National « , spécifie madame Larose.
Ses œuvres hétérogènes à la limite abstraite ou semi-abstraite témoignent de ses sources d’inspiration et du processus personnel qui lui permet de créer des toiles si vibrantes. » Ma démarche implique que lorsque je débute un tableau, j’ignore comment cela va se terminer, précise cette dernière. Il s’agit d’un voyage effectué dans une sorte d’état de grâce, ce qui est très agréable. J’intègre à mon art tout ce qui me fait vibrer : la nature, les voyages, la liberté, mais aussi l’intuition et la pureté de l’émotion. Peindre, pour moi, c’est ouvrir une porte sur un univers intime. »
À noter : madame Larose a participé à des évènements internationaux à Bruxelles, Paris et New-York, deux dernières métropoles où elle est d’ailleurs représentée de manière permanente en galerie.